Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le Blog de GILLOU

le Blog de GILLOU

Récits sportifs, de voyages, photos de sites et de sport, etc ...

Publié le par GILLOU
ANTIBES - Courir pour une fleur : la course en direct

ANTIBES - Courir pour une fleur :

     A l'arrivée à Juan les pins, j'ai constaté avec effroi des mesures de sécurité dignes d'une guerre civile (qui ne va pas tarder à arriver dans notre pays). Camions benne qui barrent les routes. Nombreuses voitures de Police, Policiers et agents de sécurité de partout, etc etc. Je vous le dis sincèrement, il faut vraiment avoir envie de courir.
     Bref, quelques Spiridoniennes ( iens ) étaient présents sous la bienveillance de Georges Nencini que nous aimerions voir reprendre son appareil photo à certaines occasions.
     Les courses de jeunes, accompagnés par leurs parents, ont eu du succès comme d'habitude, ça fait plaisir de les voir " bombarder " comme des petits fous.

     Notre ami Gilles  RONDONI a  animé toutes ces épreuves très bien organisées et nous le remercions pour son amabilité, sa classe et son humour populaire.

    Après les bisous et discussions entre Spiridoniens, le départ commun des 20 et 9,7 kms a vu le troupeau s'élancer.

 

Céline BOUSREZ

" Courir en Pays de Grasse "

Grande championne, Institutrice, humble, elle distribue les flyers.

Céline BOUSREZ

Céline BOUSREZ

     Pour ma part, ayant fumé le calumet de la paix avec Papy Charles, je n'ai pa pu m'accrocher à sa culotte (de sport). Par contre Claude EYRAUD, toujours modeste, était au départ et je pensais qu'il allait participer à notre lutte sportive.. Rien du tout, la masse de coureurs nous a dispersés. J'étais inquiet d'être distancé par Papy sans le voir. Ne m'étant pas échauffé le moindre mètre, j'ai été étonné de pouvoir courir d'une allure moyenne et ravi de le rejoindre au bas de la première côte, ouf j'avais eu peur. Je lui ai honteusement un peu " sucé " . . . . la roue pour commencer à le distancer très légèrement, mais sûrement. Puis j'ai doublé Mario B. qui marchait très très vite et je pensais que j'allais quand même bien le distancer. Hélas il maintenait une petite distance derrière moi. Quant à Papy, je ne l'ai plus vu après la descente vers la plage de la Salis. Ayant " ramé " fortement " les 6 derniers kms, notamment le long du bord de mer et dans les 3 ou 4 côtes, je me suis aperçu que Mario et Papy étaient tout près de moi alors que les premiers coureurs du 20 kms nous prenaient allègrement un tour d'avance. Claude Eyraud nous a " écrasés ", environ 10 minutes d'avance, ça sent le dopage Suisse.

     Bon nous avons fait notre devoir de coureurs, 2 V5 et un V4 dans un mouchoir de poche. Félicitations à tous les Spiridoniennes (iens) qui ont fait honneur à notre association. C'est avec plaisir qu'entre une banane et une barre de céréales j'ai reçu " la fleur ", que j'ai pris l'habitude de garder toute l'année.

      Merci à tous ceux qui nous ont encouragé.

     Je n'ai pas traîné, j'ai grimpé dans ma très chère Clio, que j'ai une fois de plus garé à 200 mètres des lieux.
     Petite anecdote, ma vision a été gravement perturbée, je louchais de l'oeil gauche, probablement à cause de la fatigue, et voyais la signalisation au sol en double et de travers. J'ai conduit en fermant un oeil jusqu'a la maison.

Gilles RONDONI

Courir en Pays de Grasse

Organisateur, animateur de courses, Adjoint au Maire aux sports

Gilles RONDONI

Gilles RONDONI

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog